3 - Les fiançailles

1er Avril

Cher Journal,

 

Et voici que mes fiançailles ont été rendues officielles ! Je ne sais pas où cela me conduira mais en tout cas ce ne sera pas à pieds.

La vie est redevenue normale.

Victor me fait la cour avec assiduité mais « dans mon état », je ne lui cède que le bout de mes doigts car il vaut mieux ferrer pour l’avenir, qui sait s’il ne filerait pas, une fois ses désirs assouvis, c’est ce que m’a dit la nouvelle petite bonne de maman, qui s’est vue fille-mère parce qu’elle s’est donnée trop vite à un vitrier qui passait par la fenêtre des communs.

Genèse de l'Ouximer - Deux charmants princes
Genèse de l'Ouximer - Deux charmants princes

Fort de cela, je lui fais faire antichambre avec son bouquet d’arums et le charmant prince Bryachislav qui apporte des anémones pour Mère. Nous échangeons quand ils sont partis parce que je préfère les anémones.

Genèse de l'Ouximer - Le salon retrouvé
Genèse de l'Ouximer - Le salon retrouvé

Mamotchka a donc retrouvé une domesticité, des meubles, quelques tableaux et Victor lui a envoyé les ouvriers pour rafraichir la maison. Car elle désire demeurer dans cet endroit où elle fut si heureuse avec père. Elle dit qu’elle le voit, qu’elle lui parle tous les soirs avant de s’endormir et moi je la crois car depuis que j’ai été transformée en chatte je sais que tout est possible. Un bon souvenir, finalement, aucune chevelure humaine ne pouvait rivaliser avec mon pelage immaculé et brillant.

Mamotchka n’a accepté qu’un majordome et une servante, russes tous deux ; elle a gardé cette chère Babaïaga qui peut enfin cuisiner du saumon et du bortsch à la place du hareng.

Genèse de l'Ouximer - Zinaïda à l'opéra
Genèse de l'Ouximer - Zinaïda à l'opéra

Mamotchka m’a souhaité le plus grand bonheur possible avec des larmes aux yeux et est allée prier à la cathédrale pendant que je partais en automobile avec Victor pour la Normandie où réside sa famille. J’ai pleuré un moment mais Victor m’a consolée avec un collier de perle, il paraît qu’il faut le porter tout le temps pour que les perles vivent. Tout ce qui vit est merveilleux, les chats, les perles, les bébés dans les ventres et les rabbins assassinés qui marchent sur les eaux.

Genèse de l'Ouximer
Genèse de l'Ouximer

Le château n’est pas aussi prestigieux que les nôtres mais il reste convenable.

Genèse de l'Ouximer - Présentations
Genèse de l'Ouximer - Présentations

La maman en chocolat n’est pas vulgaire du tout, contrairement à mes craintes, j’ai été présentée dans ma robe blanche qui laisse entr’apercevoir mon ventre rond mais elle a fait mine de ne rien remarquer et nous avons pris le thé sous la charmille avec une délicieuse grand-mère qui s’appelait Adélaïde. J’ai été un peu déçue que l’on ne servît point de chocolat.

Genèse de l'ouximer - A cheval !
Genèse de l'ouximer - A cheval !

Ensuite nous nous sommes promenés tous les deux dans le parc, à pieds et à cheval, car j’ai insisté quand j’ai vu les écuries et Victor avait si peur pour le bébé qu’il faisait des reculés tout le temps. C’est là que je me suis rendu compte qu’il était vraiment très amoureux de moi car en effet, pourquoi craindre cette perte, à moins que ce ne soit le spectre de mon retour chez ma mère. Il n’en est pas question, je ne mangerai plus de hareng, Mamotchka gardera son Monet préféré et j’offrirai son premier poney à ma fille. Car je suis sûre que je porte une fille…

Genèse de l'Ouximer - Fâché !
Genèse de l'Ouximer - Fâché !

Le seul qui manque à mon bonheur est Vassili, resté à se morfondre avec Mamotchka, mais il est si jaloux que je ne pouvais pas l’emmener avec nous, il aurait passé son temps à griffer Victor et un coup de pieds sournois est toujours à craindre. De toute manière, je préfère vivre à Nice qu’ici, dans ce grand machin humide, rien à voir avec l’hiver de Saint-Pétersbourg si froid et si sec.

Nous aurons une vie de rêve sur la Riviera… Vassili, Victor, l’enfant et moi.